AdreVital 47,50 
AdreVital 43,00 

AdreVital

49,00 

Aide contre la fatigue chronique et la vulnérabilité au stress !

  • Remises :
    3 € de réduction pour l’achat de 2 pots soit 47,50 € le pot

 

UGS : BF387LR Catégories : ,

Description

Nos hormones du stress sur-sollicitées fluctuent au gré des sollicitations et mènent à des variations de l’humeur, à de la fatigue chronique et à une vulnérabilité au stress. C’est ainsi que nous prenons du poids, dormons difficilement et ne parvenons plus à récupérer en allant chercher café et sucres en tous genres qui nous épuisent encore davantage. Tout nous semble être insurmontable, c’est pourquoi une formule adaptogène permettant de renforcer l’axe du stress perturbé et plus qu’indiquée.

7 actifs 100% d’origine naturelle :

  • Le Rhodiola : Il aide à maintenir une fonction psychologique saine.
  • Le Maca : Il contribue à stimuler l’énergie et à une meilleure résistance à l’effort.
  • Le Gotu Kola : Il contribue à apaiser l’anxieté.
  • L’éleuthérocoque : Il contribue à réduire la fatigue.
  • L’Ashwagandha : Elle est source d’énergie et vitalité.
  • Le Zinc : Il contribue à stimuler l’énergie.
  • Le Safran : Il agit comme un anti-stress et influence les hormones de l’humeur.

Contribue au renfort immunitaire !

Informations complémentaires

Conditionnement

60 gélules

Composition

Composition pour 1 gélule  : Rhodiolife®- Extrait sec de rhodiola 7-10:1 184 mg 5% rosavines et 2% salidroside, extrait sec de Gotu Kola 125 mg, extrait sec d’ashwagandha KSM-66 BIO 112 mg (dont withanolides 45 mg), extrait sec de maca BIO ratio 4 :1 92 mg, extrait sec d’éleuthérocoque ratio 4 :1 92 mg, agent de charge : fibre d’acacia, bisglycinate de zinc (dont zinc 9,6 mg), extrait sec de safran 30 mg (dont crocines 1,2 mg et safranal 0,6 mg), pullulane (gélule végétale).

Conseils d’utilisation

Prendre 1 gélule le matin et 1 le midi au cours du repas ou selon l’avis de votre professionnel de santé. Ne pas dépasser la dose journalière recommandée.

Informations complémentaires

Ne se substitue pas à un régime équilibré et varié ni à un mode de vie sain.  Tenir hors de portée des jeunes enfants. Déconseillé aux enfants, aux femmes enceintes ou allaitantes et chez les personnes sous antidépresseurs. Consultez votre médecin ou votre pharmacien en cas d’usage concomitant de traitement contre la dépression. La consommation doit être limitée à quelques mois. A conserver au frais, au sec et à l’abri de la lumière.

Allégations

Le rhodiola contribue à une activité mentale et cognitive optimale.
Le gotu kola aide au maintien d’une bonne fonction cognitive.
L'ashwagandha contribue à la résistance du corps au stress.
L’éleuthérocoque contribue à plus d’énergie mentale et physique.
Le zinc contribue à une fonction cognitive normale.

Les aliments qui en convient

Le Zinc : les fruits de mer, les abats, les viandes et les fromages, les fruits à coque, les céréales non raffinées et les légumes secs.

Les + du produit

Nos hormones surrenaliennes nous en disent bien plus qu’on ne le pense sur notre état de santé. Lorsque nous sommes soumis au stress du quotidien, il faut savoir qu’il y a plusieurs formes de stress : le stress positif, le stress passager, le stress dû à un trauma, le stress toxique ,….. Plus ce stress perdure plus il devient nocif et fragilise notre état de santé dans son ensemble.
Un cortège d’hormones surrénaliennes vont fluctuer au gré des sources de stress quotidiennes et vont finir par se dérégler. Ces dérèglements  nuisent à l’équilibre de notre microbiote mais aussi à l’équilibre psycho-émotionnel et c’est toute l’architecture du cerveau qui en prend un coup !
Nos hormones féminines et masculines en sont affectées et il me semblait utile de revenir sur un point souvent mal abordé et qui prête à conséquence : le rapport cortisol / DHEA. Ce rapport est utilisé à juste titre en médecine fonctionnelle pour évaluer l’état de santé et de fonctionnement de nos surrénales, siège de notre résistance au stress. Outil également de mesure de l’épuisement autrement nommé burn – out, terme très à la mode et pour preuve, le burn out professionnel mais aussi parental explosent…
La DHEA fut longtemps et certainement considérée dans les années 90 comme une hormone de jouvence ou hormone de la jeunesse et à présent elle perd un peu de son statut de star car en réalité c’est l’équilibre et l’homéostasie des hormones surrénaliennes que l’on recherche pour le bien- être et la vitalité, la recherche de qualité de vie et l’aspect anti -âge très demandé.
Par exemple, dans les cas de syndrome de fatigue chronique, la DHEA peut être anormalement haute et le cortisol libre sanguin et les fractions de cortisol urinaire effondrés ( dans les urines on peut retrouver une excès de cortisone par rapport au cortisol si le foie ne sait pas transformer la cortisone en cortisol ou si le rein transforme trop le cortisol en cortisone moins active).
Le cortisol salivaire est aussi une très belle mesure que j’apprécie particulièrement en l’évaluant au réveil (Cortisol awakening response ), 30 min après, vers 15h et 20h. On peut trouver un cortisol au lever élevé en raison du stress et effondré par la suite, ce qui constitue la signature d’un épuisement important.
Une DHEA trop haute peut engendrer un excès de testostérone chez la femme avec pilosité importante, et peau grasse, perte de cheveux et la conversion en hormones androgènes n’est évidemment pas souhaitable. Il est intéressant de comprendre, à l’heure où l’on donne à de jeunes femmes des médicaments lourds pour traiter ce genre de problèmes.
Une sur stimulation de l’axe du stress peut mener à ce type de profil où la fatigue est déjà bien installée et où les neurotransmetteurs clés responsables de l’équilibre psycho émotionnel sont déjà très bas. Cela se confirme souvent avec des taux de Natural Killers ( NK2) bas lors de demandes de typages lymphocytaires.
Le syndrome de fatigue chronique est souvent utilisé comme terme «  fourre- tout » avec un diagnostic sur base  entre autres de montée des cytokines inflammatoires mais on peut tout de même se baser sur ce rapport cortisol-DHEA afin de mettre en place les stratégies naturelles adéquates et lever les symptômes de fatigue chronique et bien souvent de fibromyalgie qui vont de pair avec un épuisement surrénalo- thyroïdien.
Un ensemble de plantes adaptogènes telles que le rhodiola, ashwaganda, gotu kola, maca et éleuthérocoque associés au zinc et au magnesium, à la CoQ10 peuvent déjà apporter un réel soulagement et regain d’énergie tout en mettant l’accent sur la cohérence cardiaque.

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “AdreVital”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *